Your browser (Internet Explorer 7 or lower) is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this and other websites. Learn how to update your browser.

X

Navigate / search

Histoire

Renseignements historiques

Des Canadiens ont habité sur le site de Rockcliffe pendant de nombreuses générations. Avant même avant que le site devienne une base aérienne militaire durant les années 1920, son utilisation par les Forces armées canadiennes et ses liens avec la croissance de notre pays étaient évidents.

Dès 1802 (époque où remontent les plus anciens documents concernant le site) et jusqu’à 1898, des fermiers et des spéculateurs fonciers étaient propriétaires des terrains et y habitaient. À une certaine époque, des vergers de pommiers occupaient une partie du site, et quelques uns de ces pommiers sont encore sur les lieux.

En 1899, le ministère de la Défense nationale a établi le champ de tir de Rockcliffe. Plusieurs soldats canadiens ont été entraînés à Rockcliffe. À partir des années 1920, la base fut principalement orientée vers l'aviation militaire, et devint une communauté autonome axée sur quatre principaux objectifs :

  • Effectuer des relevés photographiques aériens
  • Mettre à l'essai et expérimenter des équipements d'aviation
  • Assurer le transport aérien des militaires et des dignitaires
  • Village résidentiel pour les militaires, avec usages mixtes

À son apogée, la base occupait plus de 800 acres (326 hectares). En 1984, le ministère de la Défense nationale a désigné la propriété excédentaire, et la base a été fermée officiellement en 2009.

Histoire du projet

La SIC reprend le processus de consultation dans le but de réaménager les terrains auparavant occupés par la Base des Forces canadiennes (BFC) Rockcliffe, à Ottawa, en Ontario, que la SIC a acquis du ministère de la Défense nationale (MDN). Avant cette acquisition, la SIC a abordé une démarche de planification et de consultation de 2005 à 2007, afin de cerner les questions communautaires, d’étudier les possibilités de réaménagement et de promouvoir une vision préliminaire de développement durable d’un quartier à usages mixtes à Rockcliffe.

En 2007, la SIC a mis fin à ses travaux pour ce projet, suite à des négociations continues entre le gouvernement du Canada et la Première nation des Algonquins de l’Ontario (AO) et portant sur des revendications territoriales.

La SIC et les AO, en collaboration avec le gouvernement du Canada, ont conclu une entente de participation pour les terrains de Rockcliffe en 2010. Cette entente a permis de procéder à l’acquisition du site par la SIC en 2011. Maintenant qu’elle est propriétaire du site, la SIC relance la démarche de consultation et de planification interrompue en 2007. Dans le cadre de ce nouvel effort, la SIC respectera les principes de développement durable adoptés durant les consultations antérieures, tout en reconnaissant que plusieurs des conditions du site Rockcliffe même et des alentours ont changé, dans les quartiers voisins, à Ottawa et dans la région, de même que dans toutes les régions du Canada et dans le monde entier.